The Future Diary


The Future Diary est d’abord et avant tout un manga de l’auteur Esuno Sakae qui fut publié dans le Gekkan Shōnen Ace de 2006 à 2011.

L’histoire de l’animé tourne essentiellement autour du concept que non seulement la préscience de l’avenir affecte son dénouement, ce que nous croyons vrai et faux l’affecte aussi.

The Future Diary

Amano Yukiteru, le héros de la série, est un enfant retiré qui souffre de l’effet du témoin. Il écrit constamment dans son journal personnel sur son téléphone cellulaire. Il se réfugie dans une réalité qu’on croit imaginaire, habitée par le roi du temps et de l’espace (Deus Ex Machina; pas très original comme nom et un CGI plus ou moins réussi) et un personnage utilisé à des fins comiques, Murumuru.

Amano YukiteruDeus Ex MachinaMerumeru

Un jour, cependant, Yukiteru remarque une entrée dans son journal qui relate quelque chose qui ne lui est pas encore arrivé. Yukiteru prend vite goût à ce nouveau « pouvoir » (gracieuseté de Deus Ex Machina). Il découvre cependant vite qu’il existe 11 autres détenteurs de journaux de l’avenir et qu’il joue maintenant une joute à la mort (un peu dans le genre de Battle Royale) pour déterminer du vainqueur.

La série présente un mélange d’éléments de comédie romantique et d’horreur grotesque. Gasai Yuno, la numéro 2 (tous les participants au jeu de survie portent un numéro; Yukiteru est no. 1), se révèle bipolaire, presque schyzophrénique, mais essentielle au déroulement, tout comme Merumeru.

Le concept de l’animé est, à mon avis, excellent, même si le déroulement lui-même rappelle, comme je mentionnais plus haut, Battle Royale. Le traitement est aussi intéressant, chaque épisode ayant un ton et une teneur différente. Yukiteru, le jeune renfermé, trouvera son assurance, devient le nexus et éventuellement devient courageux, quelque chose de prévisible, mais pas dérangeant. Les CGI sont, à mon humble avis, pourris, par contre.

Cette série remonte à 2011. En effet, elle fut diffusée, en 26 épisodes, d’octobre 2011 à avril 2012.

Somme toute, l’histoire est bien ficelée et vaut entièrement la peine d’être regardée jusqu’au bout. ★★★☆☆¾.

Publicités

À propos de Martin Verge-Ostiguy

Avid recreational boxer. Passionate about anime, reading, and learning. Searching for a purpose in life. Decent cook. Avide boxeur récréatif. Passionné d'animé, de lecture et d'apprentissage en général. A la recherche d'un projet de vie. Cuistot adéquat.

Publié le 2012-08-17, dans Animé, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :